En quelques jours, nous aidons les salariés et leurs dirigeants à co-construire un programme d’action.


Issue de vingt-cinq années de recherche à l’Université de Technologie de Compiègne par une équipe experte en Sciences de l’information et de la communication, PAT-Miroir© est une méthode participative, scientifique et innovante qui s’applique à tous types de projets. Qu’ils soient complexes, transversaux et/ou multi-acteurs, celle-ci permet l’émergence de solutions consensuelles.

Un accompagnement de quelques jours

Nul besoin de nous implanter de manière durable au sein de votre organisation, notre méthode unique permet en quelques jours seulement :

  • de laisser à chacun la possibilité d’exprimer ses ressentis par rapport à la finalité mais aussi vis-à-vis des autres acteurs du projet ;
  • d’identifier les thèmes à traiter ;
  • de prendre conscience des dangers, des difficultés et d’en déduire les précautions à prendre,
  • de déterminer les moyens permettant d’atteindre les objectifs fixés ;
  • d’élaborer les règles de bonnes pratiques permettant de prévenir les comportements inadaptés qui mettent en péril la réussite du projet ;
  • de construire ainsi une représentation commune de la situation étudiée ;
  • de construire un plan d’action.

Notre mission se termine par la restitution à l’ensemble du groupe de travail du plan d’action mis en place par le comité de pilotage. Ce plan d’action permettra d’obtenir un triple résultat :

  • un management des risques,
  • un management des objectifs,
  • la prise en compte de l’éthique relationnelle.

Une méthode originale et unique

L’originalité de PAT-Miroir© repose sur la vision particulière que nous avons du management participatif. Là où certaines méthodes permettent uniquement d’exprimer soi-même ses ressentis vis-à-vis d’une problématique ou d’une situation, nous allons plus loin en permettant à chaque participant de se mettre à la place de ses collègues et des différents points de vue concernés par le projet.

Tous les acteurs du projet sont concernés, de tous niveaux hiérarchiques, c’est l’expression collective et la notation individuelle des ressentis qui permettent l’émergence de solutions acceptables par tous et nécessaires à la réussite du projet.
Le management participatif devient producteur d’intelligence collective, de confiance durable et augmente ainsi le facteur d’adhésion de l’ensemble des acteurs du projet.

Histoire de la PAT-Miroir© Attitude

« Après 10 ans de conduite des procédés industriels, une expérience de bénévolat social est venue installer une question de recherche nouvelle, dérangeante mais devenue essentielle à mes yeux : Comment se construit et se détruit la confiance en soi et en l’autre ? »
GILLES LE CARDINAL

Un logiciel support et outil d’évaluation

PAT-Miroir s’appuie sur un logiciel qui lui est dédié. Celui-ci permet de recueillir les ressentis (PAT) ainsi que leur notation par l’ensemble des participants. Le groupe peut observer l’intensité des Peurs, des Attraits et des Tentations grâce à une modélisation graphique. Il prend ainsi conscience de la nature des interactions du projet : blocage, crise, situation instable voire favorable et des thèmes à traiter en priorité.

Grâce au logiciel, le groupe peut également observer en temps réel, l’impact des préconisations sur les ressentis ainsi que l’impact du plan d’action qui sera retenu par les décideurs. Il permet donc de s’assurer qu’à chaque étape, le projet prend la bonne direction.

La mission terminée, le logiciel permet, dans les mêmes conditions, une évaluation et un suivi régulier des actions engagées pour la réussite du projet.

Des bénéfices durables

  • Une meilleure compréhension, par tous les participants, de la globalité de la situation à affronter. Chacun trouve sa place dans la réussite du projet.
  • Une motivation plus forte des acteurs pour la mise en œuvre des actions dont ils sont devenus co-responsables.
  • La construction et/ou reconstruction de la confiance entre les acteurs.
  • La mise en place d’un nouveau mode de communication « à double sens » (bottom-up, top-down) permettant d’une part, à la base, de faire remonter des idées et expériences à la direction sans crainte ; et d’autre part, à la hiérarchie, de prendre des décisions éclairées par les préconisations du groupe de travail et de lui rendre compte du programme d’action retenu.
  • Une redécouverte du sens du travail conduisant au bien-être de chacun.

« La démarche a été jugée dynamique et productive. Elle apparaît comme une solution efficace pour mener à bien des projets trop souvent abandonnés faute de mobilisation. » Pauline MAESTRO, Mairie de Poitiers

Bibliographie, documentation et sources d'inspiration

Email *

Message